Si vous avez une écharpe unie qui manque d'excentricité et de fun (surtout avec le printemps qui arrive!), qu'elle soit claire ou déjà colorée, la teinture "tie and dye" peut être une solution!
Il s'agit, comme son nom l'indique, de "nouer" avant de "teindre". Les simples noeuds peuvent déjà produire des effets, mais ils sont souvent irréguliers et on obtient une écharpe sans motif particulier. Pour réussir un motif, il faut utiliser d'autres techniques.

Intéressons-nous aux cercles concentriques.

Procurez-vous une écharpe à teindre. Si elle est déjà colorée, sachez que la couleur des motifs sera celle de l'écharpe avant teinture. Il vous faut trouver une teinture pour le fond qui, mélangée à la couleur de base, donnera la teinte finale de l'écharpe.
Rappelez-vous des mélanges de couleurs! Une écharpe jaune teinte en bleu vous donnera une écharpe verte avec des motifs jaunes... Vous suivez toujours?
Si votre écharpe est blanche ou écrue, deux solutions s'offrent à vous:
- Avec un seul bain de teinture, vous pourrez faire des motifs blancs sur une écharpe de la couleur de la teinture.
- Avec deux bains de teinture de couleur différente, vous obtiendrez des motifs de la couleur du second bain sur une écharpe de la couleur des deux bains additionnés.
C'est cette dernière technique que je vais vous présenter.

Pour cette expérience, j'ai choisi une écharpe Didymos Indio de couleur claire. J'ai utilisé deux couleurs de teinture (bleu et fushia) et je me suis procuré de la ficelle solide et assez épaisse.

mat_riel

J'ai commencé par préparer l'écharpe. Il s'agit en fait de faire des "boudins" de tissus que l'on saucissonne avec la ficelle. Pour ce faire, choisissez l'emplacement du centre du motif, attrapez-le entre vos doigts et laissez retomber l'écharpe de part et d'autre. Répartissez bien les plis, car ce sont eux qui rythment le motif. Quand ça vous semble satisfaisant, nouez la ficelle autour du "boudin", bien serrée. Recommencez l'opération du bout jusqu'à la limite que vous voulez donner au motifs.

Vous pouvez jouer sur différentes variables:
- la longueur du boudin (plus le boudin est long, plus le rond sera grand),
- le nombre de ficelles sur le boudin (plus il y aura de ficelles, plus il y aura de ronds concentriques),
- l'écart entre les ficelles,
- la largeur du "garot": une seule ficelle forme un rond fin tandis que plusieurs tours de ficelle forment un trait plus épais.

IMG_6416

Quand l'écharpe a été prête, j'ai préparé le premier bain de teinture bleue comme expliqué précédemment: 10L d'eau à 60°C + 60g de gros sel + 40g de fixateur. J'y ai plongé l'écharpe et j'ai bien mélangé mais sans appuyer. De cette façon, la teinture imprègne les fibres les plus accessibles, mais celles emprisonnées sous les ficelles sont épargnées.
Après 30 minutes de trempage et plusieurs brassages, j'ai procédé au rinçage. Une fois l'écharpe correctement rincée, j'ai coupé les ficelles et déployé l'écharpe... jugez plutôt!

Photo

J'aurais pu m'arrêter là et lancer un lavage à 40°C pour obtenir des motifs blancs sur fond bleus. Mais j'ai décidé de procéder à un second bain de fushia cette fois.

DSC09237

Même technique, mais cette fois sans ficelle. J'ai bien veillé à ce que l'écharpe soit bien déployée dans la bassine pour que la couleur se répande partout uniformément. Le bleu a donc viré au mauve, et les motifs sont devenus roses...

IMG_6432

Après lavage à 40°C et séchage à l'air libre, voilà le résultat! Vous remarquerez que j'ai fait le plus grand rond pile dans le milieu pour que le motif ressorte bien lors des nouages en kangourou ou en double hamac dos (motif sur la poitrine dans ce cas).

IMG_6431